Dix raisons pour aimer la dictature, dix raisons pour haïr la démocratie

29 mai 2012 21 h 08 min 1 comment

Article paru dans le magazine en ligne tunisien, mag14.com, sous le titre « Tunisie : Dix raisons pour aimer la dictature. » Un texte sarcastique, qui pourrait tout aussi bien s’appliquer au Maroc.


Par Ghazi Dali

Dix raisons pour aimer la dictature

1/ en dictature, tout va toujours bien, et même si ce n’est pas le cas, on ne nous le dit pas, et donc cela ne nous préoccupe pas.


2/en dictature, il y a un seul qui décide, il ne se trompe jamais, et s’il venait à se tromper, ce n’est pas de sa faute, mais de ceux qui l’ont trompé.


3/en dictature, au journal de 20 heures, on nous raconte tous les succès que l’on a enregistré, et s’il n’y en a pas, on nous parle des insuccès des autres, pour mieux mesurer notre chance.


4/en dictature, les journaux ne racontent que la vérité, la preuve, ils disent tous la même chose, d’ailleurs ils rapportent exactement ce que dit le journal de 20 heures, on n’a même pas besoin de les acheter, grand épargne de temps et d’argent.


5/en dictature, les fonctionnaires font leur boulot sans rechigner, et les citoyens, respectent les règles sans râler, chacun fait son devoir, avec la joie dans son cœur.


6/en dictature, on est tellement solidaire les uns des autres, que l’on se porte volontaire pour compléter les salaires des fonctionnaires par diverses extras, et que l’on fait la course pour faire des dons à l’état.


7/en dictature, chacun mange à sa faim, en tout cas personne ne meurt de faim, et chacun à un toit au-dessus de la tête, bien entendu il y a ceux qui sont anorexiques et les claustrophobes, mais on les soigne de force pour leur bien.


8/en dictature, les résultats des élections, sont toujours conformes à l’intérêt national, pas de surprises désagréables, et tous les adversaires, redeviennent des copains, pour travailler dans l’intérêt du pays, dès que les résultats sont déclarés.


9/en dictature, l’évolution est constante, toujours de mieux en mieux, on progresse et on avance, et on est les meilleurs, et tout le monde nous envie.

10/ en dictature, la sécurité règne, les droits des citoyens sont respectés, et leur liberté est sacrée, mais l’état veille, à ce qu’ils ne nuisent pas à eux même comme feraient les enfants gâtés.

Dix raisons pour haïr la démocratie :

1/en démocratie, tout le monde peut parler, et l’on est obligé d’écouter, même ceux, et ils sont légions, qui feraient bien de se taire, bonjour la cacophonie et le mal de tête.


2/en démocratie, n’importe quel quidam peut discuter de n’importe quel sujet, on perd en efficacité, et on passe le temps à palabrer, avant d’écrire une ligne, il faut discuter des heures et des heures, et une fois qu’on l’a écrit, on discutera des heures et des heures de comment l’appliquer, et puis des heures et des heures pour savoir qui va l’appliquer, entre temps l’on ne se rappelle même plus de quoi on discute et pourquoi !

3/en démocratie, le journal de 20 heures semble un bulletin de guerre, des grèves, des manifestations, des mauvais indicateurs, des critiques, chaque nouvelle donne un haut le cœur, c’est stressant et énervant, et cela finit par rendre insomniaque et accros aux anxiolytiques, bonjour les dégâts.

4/ en démocratie, il y a 50 000 journaux, et chacun raconte ce qu’il veut, on a milles versions d’une même histoire, la vérité n’existe pas, et tout devient rumeur, on ‘a pas l’argent pour les acheter tous, et alors on manque forcément d’infos, on n’a pas, non plus le temps de les lire, ni d’ailleurs la volonté, on finit par garder nos angoisses et tout abandonner.

5/en démocratie, tous réclament leurs droits, et personne ne remplit son devoir, tout le monde est mécontent, et râler devient le sport national, où les champions abondent à tous les niveaux.

6/en démocratie, la police ne peut plus protéger les citoyens, car elle a peur de leur faire du mal, les policiers veulent être protégés de leur propre brutalité, avant de pouvoir protéger les autres, du jamais vu !

7/en démocratie, les gens meurent de faim, sont démunis et nous le font savoir, cela fait mal au cœur, nous empêche de dormir et nous donne mauvaise conscience, que du stress, que du stress et de la tristesse.

8/en démocratie, chacun est libre de faire ce qu’il veut, sauf que généralement il finit par faire ce que nous dérange et déplaît, et on doit en plus le respecter, c’est insupportable, c’est surhumain, même inhumain.

9/en démocratie, tout le monde use (et abuse) de son droit de grève, tout en le reniant aux autres, cela paralyse la société, l’économie, et perturbe l’activité, des désagréments sans fins, et un stress insupportable.

10/en démocratie, les élections sont pleines de surprises, et souvent leur résultat n’est pas conforme à l’intérêt du pays, en tout cas pas à ce que l’on voulait, et même s’il est évident que les citoyens ont été trompés, il faut bien accepter ce qui a été, et le pays court à sa catastrophe, sans pouvoir y mettre aucun frein !!!

Qu’elle est belle la dictature non ? Qu’elle est mauvaise la démocratie !!! À se demander pourquoi autant de gens, payent de leur vie pour pouvoir l’installer ?!!!!!

1 Comment

  • Laila El Khatib

    Apres tant d’annees de dictature,il faut du temps pour apprendre comment se comporter dans une democracy.La revolution c’est d’aller d’un extreme à l’autre,dans peux de temps.Un jours ,dans le futur on va vous voire ecrire tout le contraire de ce que vous avez ecrit ici…

Leave a Reply