Jacob Cohen : Les fassis faisaient tout pour nous faire sentir que nous n’étions pas marocains [VIDEO]

11 février 2013 18 h 26 min 8 comments

Share this Article

Author:

Première partie de l’entretien que nous avons eu avec l’écrivain franco-marocain Jacob Cohen. Dans cette partie le romancier revient sur son enfance à Meknes, son passé sioniste, le rôle joué par le parti de l’Istiqlal dans le départ des juifs du Maroc après la création de l’Etat d’Israël et le climat d’anti-sémitisme entretenu dans les années 60 par certaines familles fassis.

8 Comments

  • Tout le meilleur pour Jacob Cohen de Emil Zin

  • Les juifs marocains sont des marocains à part entière ,la réalité sur le terrain c’est une autre paire de manche, à mon opinion ce qui a nui aux marocains de confession juive ,c’est l’attitude des gouvernements israéliens qui comprenaientt des marocains comme ministres, ajoutant à ça le poster boy du palais Azoulay qui tiens plus à promouvoir la monarchie toute en blanchissant les monumentales bévues d’Israël ,comme l’après agression de gaza en 2006 ,tzipi livni qui venait de concocter la stratégie avec nul autre que le prisonnier Hosni Moubarak afin de liquider Hamas, et on sait tous c’est quoi les consequences,alors qu’il y avait un mandat d’arrêt contre elle (tzipi livni) en grande Bretagne pour crime contre l’humanité. Notre Azoulay a élaboré une conférence à Tanger avec la bénédiction du roi des pieuvres, afin de faire un pied au nez du droit britannique et par le biais blanchir la criminelle de ses horreurs, en se servant d’un territoire arabe afin d’envoyer le message clair aux britannique s.
    Concernant l’animosité des fassis vers les marocains de confession juive, la vrai raison c’est que les fassis ,étaient toujours à tort ou raison considèrés comme des juifs convertis a l’islam, en plus dans leurs comportements socials économiques… il Ya une très grande ressemblance ,et par le fait même une très grande compétition pour les faveurs du palais étant donnée que les deux communautés sont éduquées et qui dit éducation dit prospérité ,la réaction logique selon les fassis c’est de démontrer de l’animosité vers les juifs marocains afin de démontrer a la majorité des marocains qu’ils ont rien à voir avec les juifs marocains.

    • Le conflit israélo-arabe continue d’être instrumentalisé par tous les régimes autocrates et réactionnaires du monde arabo-musulman. Celui du Maroc ne fait pas exception. Il est même pire que les autres en ce sens qu’il joue un double jeu : le Mossad au-dedans, Al Qods achcharif au-dehors. Le sanguinaire Hassan II est passé maître dans ce domaine.
      La dernière sortie du premier ministre islamiste turc concernant le sionisme est riche d’enseignement. Que l’on se rappelle que la Turquie est membre de l’OTAN et qu’elle a pendant longtemps servi de terrain d’exercice à l’armée israélienne, notamment à son aviation. Et que son armée a fait des manoeuvres communes avec Tsahal.
      Ainsi, chaque fois qu’un régime autocratique se sent menacé, il s’empresse de brandir le drapeau de la lutte contre l’ennemi sioniste et ses alliés de tous bords. Contre des fantômes probablement, car le principal allié d’Israël est bel et bien l’Amérique d’Obama qui a des bases ou des conseillers dans la plupart des pays arabes : de Benguérir aux Emirats!
      Je le dis calmement : arrêtons l’hypocrisie et normalisons officiellement nos relations avec Israël. Le monde y gagnera en paix et en prospérité, notre Maroc aussi. Je le dis d’autant plus sereinement que je rentre d’Israël où j’ai eu le bonheur d’être invité par plusieurs familles israéliennes d’origine marocaine. Et dont certaines ont quitté le Maroc dans des conditions pas franchement humaines. Poussées à quitter le pays de leurs ancêtres par Allal El Fassi et ses hordes racistes et intolérantes dont trop de rejetons se prélassent sur le devant de la scène politique marocaine. Rejetons nocifs et heureux de continuer de polluer et de vicier la vie politique de notre pays.
      Durant mon séjour de deux semaines en Israël, j’ai vu pleurer des Juifs natifs de Rich, d’Essaouira, de Rabat et de Demnat, Séfrou… J’étais mieux accueilli à l’aéroport de Tel aviv qu’à celui de Rabat-Salé, où notre police perpétue des pratiques dignes de la Stasi ou de la Securitate roumaine.

  • Au sujet de nos relations schizophréniques avec Israël – dont une bonne minorité des habitants est issue du Maroc d’ailleurs-, il serait profitable au Maroc et à Israël de nouer des relations officielles et au grand jour. Ce n’est pas en ostracisant Israël que l’on ferait avancer la cause palestinienne que les barbus du Hamas ont plombée pour quelques lustres, bien au contraire. Mais ce ne sera pas demain la veille, le gouvernement et le palais n’y trouveraient pas d’avantages monnayables auprès d’une population bercée depuis les années 1950 dans le sionisme. On m’objecterait que la conjoncture dans la région n’est pas favorable au rapprochement entre le Maroc et Israël, mais l’a-t-elle été un jour? Notre pays n’a pas grand intérêt à continuer d’aligner sa politique extérieure sur le monde arabe qui est en phase de fossilisation politique et civilisationnelle malgré les apparences. Qu’on se le dise, démocratie et islam sont fondamentalement incompatibles. Tournons la page une fois pour toutes et jouons la carte occidentale au lieu de nous échiner à vouloir être plus arabes que les Arabes eux-mêmes. Avec une population majoritairement berbère, nul besoin d’être historien pour comprendre que l’Islamisation du Maroc n’a apporté que misère et esclavage politique. L’Islam a atteint ses limites et étale ses monstruosités. Islamisme et Islam sont les deux faces de la même pièce, arrêtons cette hypocrisie et passons à autre chose.

  • Mr. Cohen donne au parti de l’Istiqlal une importance dans le départ des juifs qu’il n’a pas eu. Il n ‘a certe pas brillé comme exemple d’antiracisme (les publications de conversions dans Al Alam). Mais il serait faux de faire de ces faits le principale motif de départ des juifs.
    Il n’y avait personne pour lutter contre le mouvement sioniste à l’interieur de la communauté juive marocaine! Le mouvement national dans ses differentes composantes n’a pas été à la hauteur du challenge. Les seules activités militantes ont été celles de militants juifs du Parti communiste marocain alors illégal (par exemple distribution de tracts appelant les juifs à rester au Maroc).
    Le gros du travail a été effectué par l’agence juive qui agissait au Maroc en toute impunité.
    Sous le protectorat les organisations sionistes avaient pignon sur rue et pouvaient agir en toute légalité. Selon les sources israeliennes de1949 à 1956 la moitié de la population juive à été « envoyée » en Israel (115 496). Sous Mohammed V, le travail « légal » des sionistes à été interrompu pour reprendre de plus belle aprés 1961 et ce furent de nouveau environ 100 000 juifs qui furent convoyés en Israel sur les fameux passeports collectifs délivrés si généreuseusement par le Makhzen! La ce furent des villages entiers qui furent emmenés par car de la CTM ou autres. Il restait dans les années 60 encore environ 50 000 juifs marocains. La conduite idiote de certain dans le mouvement national lors du conflit de 1967 n’a certe pas arrangé les choses. En 1980 il restait néanmoins 40 000 juifs au Maroc. L’agence juive n’avait personne en face d’elle et a pu continuer son travail en toute quiétude.
    Occulter de plus le fait que le Maroc est depuis les années 50 une terre d’immigration ne rend pas non plus les choses simples à comprendre.
    Quand à parler de « fassis », c’est pour moi la même chose que de parler de « juifs », une généralisation assez primitive qui n’éleve en aucun cas le débat.
    Le peuple marocain doit debattre sur cette question, et il serait sain d’apporter des réponses n’occultant pas les principaux responsables!

  • Franchement le maroc doit recuperer ses citoyens juifs,c’est alors que je poserai la question est ce qu’ il y avait des juifs avant la creation israel,poser la question c’est y repondre,alors il ne faut pas confondre les deux entités ,quand on critique un pays , on s’adresse a son gouvernement et non pas au peuple,c’est sur qu’on a le gouvernement qu’on merite ,et il faut vivre avec les consequences.

  • Les juifs sepharades marocains comme ceux d’Afrique du nord et du proche orient furent l’objet du projet sioniste orchestres par les juifs ashkenazes qui en realite sont des khazars d’origine caucasienne ayant immigre des steppes du caucasse vers l’europe de l’est ou ils furent souvent persecutes
    De nombreux historiens nomment les juifs ashkenazes par le nom de la teizieme tribu pour signifier leur origine non semetiques
    Quand a nos compatriotes de confession juifs, ils furent l’objet d`un complot,orchestre par l`agence juive, oufkir sans nier le besoin de cette communaute d`ameliorer sa vie par l`immigration,ils ce sont retrouver parmi des gens qui les ont en israel le plus souvent meprisser
    Il est temps que nos comptrotes rejoignent la patrie de leurs ancetres:-O

Leave a Reply