Une bureaucratie syndicale compromise s’attaque aux militants du 20 février #UMTGate

3 avril 2012 10 h 56 min 4 comments

La question de la démocratie et du combat contre la corruption et la dilapidation des deniers publics n’est pas propre à l’État et à ses représentants. C’est une revendication qui se pose également au sein des organisations patronales (CGEM et ses nombreuses fédérations) et syndicales (UMT, CDT, UGTM, UNTM, etc.) censées défendre les intérêts de leurs adhérents voire ceux de catégories plus large. La presse marocaine a récemment fait état de cas de pratiques antidémocratiques et de corruption qu’on retrouverait chez certains syndicalistes de l’UMT, premier syndicat marocain par sa taille et par son ancienneté qui n’est lié à aucun parti politique et qui regroupe donc en son sein tant des militants anti-makhzen que des dirigeants compromis. Ces combines existent aussi au sein d’autres centrales syndicales et doivent être combattues mais le cas de l’UMT est particulièrement intéressant parce qu’une campagne est menée depuis peu pour l’exclusion d’un grand nombre de syndicalistes démocrates qui essaient d’insuffler l’esprit du 20 février au sein de leur centrale.

Face à ce contexte de répression contre les syndicalistes proches du mouvement du 20 février, il convient de rappeler quelques aspects de la gestion d’un appareil syndical dont les dirigeants sont le plus souvent coupés des militants les plus actifs ainsi que de l’opinion contestataire

Présomptions d’irrégularités en matière d’appel d’offres, de recrutement et de rétributions à la MGEN :

Le numéro spécial du journal marocain Al Hayat N°103 édition 29 avril – 5 mai 2010 a repris des éléments du rapport réalisé par l’Inspection Générale des Finances (IGF) concernant l’administration et les finances de la Mutuelle Générale de l’Enseignement Nationale (MGEN) entre 1998 et 2002 et qui constate la mauvaise gestion de certains syndicalistes de l’Union Marocaine du Travail (UMT). Ces derniers, au lieu de défendre les droits des enseignants, se préoccuperaient principalement du bien être de leur clan bureaucratique et familial ainsi que de l’élimination de leurs opposants tous ceux qui osent revendiquer davantage de démocratie et de transparence au sein de la centrale syndicale.

Avant 1990, la mutuelle achetait du matériel en utilisant le procédé des « marchés sur devis », qui ne tient pas compte des cahiers des charges permettant des comparaisons techniques entre entreprises concurrentes. Pour la période post-1990 et jusqu’à la mission de l’IGF, la mutuelle a lancé des appels d’offres mais, à en croire Al Hayat, les enquêteurs ont relevé une désorganisation totale dans sa pratique : absence de procès-verbaux d’évaluation des offres et justifications douteuses pour écarter des sociétés soumissionnaires. Le journal Al Hayat rapporte certaines observations de l’IGF, notamment l’élimination de deux sociétés IMEDIC et PHILIP de l’appel d’offres du 14 mai 2011 concernant l’achat de matériel dentaire pour les cliniques de Safi et de Hay Mohammadi au motif que le matériel proposé serait « trop sophistiqué ». Le journal reprend également la remarque de l’IGF qui constate que dans un appel d’offres du 17 mai 2001, la commission d’étude des échantillons n’aurait pas tenu compte du service d’après-vente et de livraison dans la notation technique des différents concurrents. De même, toujours selon ce journal, deux sociétés – CYMEDIC et MEDITEC – auraient été éliminées sans que le procès-verbal n’apporte de justifications.

Tableau tiré du dossier du journal Al Hayat.

D’après le même journal, le volet du rapport de l’IGF qui concerne les appels d’offres sonne l’alerte sur une donnée embarassante: l’attribution de plus de 40% des contrats entre le second semestre de l’année 2000 et 2002 à la société WAHDA DISTRIBUTION (voir tableau ci-dessus) alors même que ses offres sont généralement plus chères que celles de certains concurrents (sur 114 marchandises fournies par ladite société, 27 seulement avaient un prix moins élevé que celui de la société concurre nte UNIVERS LABO). Plus grave encore : un des principaux actionnaires de la société WAHDA DISTRIBUTION ne serait autre que Rachid Ghayor, le fils du président de la mutuelle M’hamed Ghayor, et qui serait également fonctionnaire de la polyclinique de la mutuelle (voir notamment le tableau de recrutement en fonction de la proximité familiale avec les fonctionnaires de la mutualité).

Tableau tiré du dossier du journal Al Hayat.

L’autre cas emblématique relevé par le journal est celui du frère du président de la mutuelle Abderrahmane Ghayor qui a, par exemple, touché près 32 500 dirhams en 2002 (voir tableau ci-dessous) pour une mission de chargé de communication (sans qu’il soit fonctionnaire de la mutuelle) alors même que l’IGF noterait la mauvaise communication de l’organisation, selon les éléments rapportés par le même journal.

Tableau tiré du dossier du journal Al Hayat.

Absence de démocratie syndicale et dépendance à l’égard de la direction de Redal :

Certains syndicalistes UMT de Redal (concessionnaire de la distribution d’eau et d’électricité à Rabat et filiale de Veolia environnement) se sont mobilisés, avec les moyens de l’entreprise, pour l’occupation et la fermeture du local de la section régionale de l’UMT de Rabat. L’une des raisons qui pourraient expliquer cette action vient du fait que ce même local accueillait, avec le consentement du bureau régional qui vient d’être dissout, les assemblées générales du mouvement du 20 février de Rabat qui est très critique vis-à-vis de Veolia et de sa filiale Redal.

Le rapport réalisé par la fondation France Liberté sur ce qu’elle appelle l’ »écolOpportunisme » de Veolia environnement nous permet d’entrevoir les mauvaises pratiques de certains syndicalistes UMT de Redal. En matière de contournement de la démocratie syndicale lors des élections des représentants du personnel on peut lire dans le rapport :

« Le 3 juillet 2009, le tribunal de première instance de Rabat a annulé les élections des représentants du personnel mettant en cause la liste de l’UMT, présidée par le Secrétaire général de l’UMT-REDAL, M. R. El Menyari. La plainte a été déposée par la liste indépendante contre l’organisation de l’évitement d’une liste autonome par la liste UMT afin de récupérer les voix en proposant une liste de 50 noms au lieu de 20 personnes. Selon l’article 433 du code marocain du travail, une entreprise de 1 600 salariés est représentée par 20 délégués du personnel dont 10 titulaires et 10 suppléants. Les syndicats concurrents de l’UMT ont porté plainte contre la liste de l’UMT en dénonçant une liste illégitime.

Deux listes se sont présentées : une liste UMT et une liste sans appartenance syndicale (SAS). Cette dernière est le regroupement de militants de l’UMT qui dénoncent depuis les années 2000 des fonctionnements opaques. La REDAL a soutenu la liste UMT en autorisant son affichage, à l’inverse de la liste SAS en arguant de la non couverture syndicale de la liste SAS alors même que la loi marocaine autorise des listes SAS aux élections du personnel. La REDAL a appuyé les pratiques de la direction de l’UMT en demandant l’annulation de la décision du tribunal de première instance. Ce dernier a rejeté la demande d’annulation. Aucune réponse n’a été reçue aux lettres de dénonciation envoyées à la direction des ressources humaines et à la direction de REDAL ainsi que l’inspection du travail en charge de faire respecter les élections des représentants du personnel.

Pour ce qui est de la dépendance à l’égard de la direction de Redal, suggérée dans le rapport, elle pourrait s’expliquer par les avantages accordés au Secrétaire Général de l’UMT au sein de l’entreprise. On peut lire ainsi en page 41 :

« En tant que secrétaire général de l’UMT, R. El Menyari a un statut de détaché de la REDAL. Pour autant R. El Menyari a envoyé une demande de logement de fonction auprès du directeur général de la REDAL 2 le 13 mai 2003. Depuis, il bénéficie d’une villa — valeur locative mensuelle estimée à près de 45 000 dirham, soit un peu plus de 4 000 euros — située dans le quartier dit le « Vieux marocain » à Témara (située au sud de Rabat) d’une valeur de 23 millions de dirham ainsi que d’avantages logistiques tels que la sécurité du logement, le jardinage et la prise en charge des frais de l’eau et de l’électricité notamment (Source : Annexes 19 et 20 qui comprennent le courrier d’El Menyari demandant la location de cette maison et le flyer de protestation de syndicalistes de l’UMT avec photo de la maison). Les avantages en nature sont réalisés dans la durée puisque R. El Menyari a réitéré une demande de renouvellement et d’aménagement d’une valeur de 400 000 dirham en 2004 puis de 800 000 dirham en 2010. »

Les syndicats du secteur bancaires :

A signaler que plusieurs syndicalistes démocrates pensent que des audits, rapports ou enquêtes devraient être menés au sein de la mutuelle professionnelle des salariés du secteur bancaire et de l’Union Syndicale Interbancaire (USIB) affiliée à l’UMT. En effet, un article de presse paru dernièrement dans le journal Akhbar Al Yaoum du 21 mars 2012 soulève des questionnements au sujet de la démocratie syndicale et de la transparence dans la gestion et le financement de cette fédération.

P.S 1 : Les informations qui concernent le dossier de la MGEN sont principalement extraites du numéro spécial du journal marocain Al Hayat N°103 édition 29 avril – 5mai 2010. La version originale en arabe qui contient des informations plus complètes sur les mauvaises pratiques au sein de la MGEN est disponible en pdf ici : Dossier MGEN.

P.S 2 : سنقوم عما قريب بنشر المقال باللغة العربية


4 Comments

  • Excellent dossier merci les mamfakinch. Ces bureaucrates syndicaux doivent être poursuivis en justice.

    • On apprend que les « bureaucrates » agissent en réalité comme des patrons. La Mutuelle Générale de l’Enseignement National ( MGEN ) , loin d’assumer des missions de prévoyance sociale et de respects des droits sociaux des enseignants a servi au financement de cliniques qui fonctionnent en réalité comme des entreprises privées. Le drame n’est pas tant à notre avis dans le fait que l’organisme qui a permis cette opération ( Wahda Distribution ) ou un autre, a bénéficié de faveurs et que les appels d’offre n’ont pas été transparents. Le drame est que les mutuelles qui reposent sur les cotisations sociales de leurs membres servent à faire du profit au bénéfice de quelques-uns au détriment de leurs objectifs fondateurs. C’est un détournement radical du rôle de la mutuelle. Mais ce fonctionnement qui consiste à utiliser les fonds issus des cotisations sociales pour l’enrichissement privé concerne en réalité l’ensemble des mutuelles. Ici comme ailleurs, nul contrôle des salariés sur l’utilisation de leur salaire social. Ils sont autant expropriés du droit de décision et de contrôle que face à n’importe quel patron. Les autres éléments cités par l’article témoignent de cette dégénérescence bourgeoise de la bureaucratie syndicale. Le lien direct avec les cercles dirigeants des entreprises publics ou privés et la bureaucratie sont connues. REDAL relève le comportement maffieux d’une multinationale connue pour sa lutte dans bien d’autres pays contre l’action syndicale. Mais le fait n’est pas nouveau. Combien de mobilisations ouvrières, de grèves brisées par la bureaucratie ? Toute l’histoire du Maroc est lourde d’exemple quasi quotidiens. Combien de centaines de militants expulsés, licenciés au cours des 15 dernières années. Mais rendons justice à l’UMT, la bureaucratie règne bien sur quasiment dans tous les syndicats. Par contre, il nous semble important de démystifier trois idées :

      -L’idée que la bureaucratie se résume à des individus » corrompus qu’il suffirait de déloger là où la bureaucratie a des racines plus complexes : les formes d’organisation qui imposent une délégation de pouvoir et une »passivité organisé » de la base, l’absence de démocratie ouvrière et de pluralisme , les formes d’intégration institutionnelles à l’appareil d’Etat, l’absence d’indépendance par rapport au patronat, et bien entendu les privilèges matériels que permet à des dirigeants de vivre comme des patrons et non pas comme des ouvriers qu’ils sont censés représenter. Et au Maroc, cette bureaucratie n’est plus et depuis très longtemps une « excroissance » du monde ouvrier mais une couche sociale qui est directement « bourgeoise ». Il faudrait en réalité , au-delà du vol des cotisations sociales et syndicales, faire un état des lieux du patrimoine privé de ces prédateurs.

      -Nous ne partageons pas l’appréciation formulé, sans doute rapidement, n’étant pas le sujet principal, selon laquelle l’UMT « premier syndicat marocain par sa taille et par son ancienneté qui n’est lié à aucun parti politique et qui regroupe donc en son sein tant des militants anti-makhzen que des dirigeants compromis ». En réalité l’UMT a dans sa direction des membres affiliés à des partis politiques mais au-delà de cet aspect la ligne de l’UMT est celle de la défense du pouvoir et du système et il n’y a aucune indépendance de ce point de vue. Quant à savoir si c’est le plus grand, tout est relatif. Car ce qui est le plus important, c’est d’abord la désyndicalisation massive et que tous les syndicats réunis organisent une minorité des travailleurs. En bonne partie, parce que ces syndicats n’apparaissent pas et ne sont pas des outils de lutte mais des outils de marchandage au détriment des travailleurs. La question aujourd’hui n’est pas de savoir si existent des militants anti makhzen, ou du M20F aux côtés de dirigeants corrompus mais de savoir si il est possible de « reformer » ce syndicat et la nature du combat à mener contre la bureaucratie. C’est peut-être ce debat qu’il faut avoir publiquement aujourd’hui.

      voir: badiltawri.wordpress.com

  • Cher frères, la jeunesse du 20 Février,vous rêvez, au royaume du Maroc, il n’y a ni partie politique, ni syndicats sérieux, comme dans les Etats de droit, où ils ont une vrai démocratie, des Constitutions respectées et inviolable, les droits de l’homme sont respecter et garanties, depuis l’indépendance du Maroc en 1955 à ce jour, nous avons essayer tous les parties et les syndicats et les Parlements n’ont donner à ce malheureux peuple une minime part de ses droits, toujours la même chanson les mensonges, promesses funestes et futiles et profitent des richesses de la nations, abus des biens sociaux, corruption, la corruption de n’est pas les 10 ou même 50 Dhs donner un petit fonctionnaire de police, gendarme,douaniers,mokhazni et…qui sont indignés faible rémunération qui n’est même pas un minime revenue d’incertion, c’est une aumone vous aider ses misérables qui sont à vrai dire des mandiants pour équilibrer au moins leur survie. La vrai corruption se chiffre en dizaine de milions. Aucun problème n’a été résolus, années après années la pauvreté et la misère augmente, les universités sont devenues des fabricants de jeunes diplomés chômeurs font pignons sur rue.Ce sont des grands mafieux et contrebandiers cachés derrière les rideaux politiques, SA MAJESTE LE ROI QUE DIEU LE PROTEGE, LES FORCES ARMEES ROYALES, GENDARMES, POLICIERS, DOUANIERS, tous FOTIONNAIRES du service publique sont pris en otages par ces bandits de faux politiciens, vente des bien publiques sous le nom PRIVATISATION, les investissements ont ne voi que les hôtels qui poussent comme des champignons dans toutes les villes du Royaume, commercialisation de jeunes et belles filles pauvres qui font de la prostitution pour subvenir aux besoins nécessaires de leurs familles, savez-vous que tout recemment, les pauvres personnes âgées les retraités qui ont sacrifié la belle rose de leurs jeunesse dans la résistance qui a chasser le Protectorat et le retour gloreux et victorieux du roi à son trône, ils ont repris la continuité de leurs nobles missions la construction et le développement d’un maroc moderne et qui sont de nos jours rejeter avec des pensions dérrisoire, même les droits à la couverture médicale pour laquelle ils ont cotiser depuis plusieurs années, afin de trouver à la fin de leur carrière une assurance pour dépaner leur survie, la majorité de vieux, malgré leurs cotisations mis à jour ont été radié sans aucun motif valable, personnellement je suis un exemple. Ils vous ont tromper pour réaliser ceux qu’ils voulais le mouvement du 20 Février a été un pont sur lequel des loups déguisés en brebis utilisant la Religion comme un berger arriver au sommet de la montagne où ils vont trouver des bons paturages, arrivant au pouvoir ils ont jeter la peaux des brebies galeuses et se sont transformer en lions, premier cadeau offert au peuple, une sanction par l’augmentation des hydrocarbures sans précédent dans l’histoire su Maroc, c’est augmentation de l’or noire, c’est l’augmentation de tous le niveau de vie dont le but de casser ce qui reste des ailes des pauvres et misérables famille, quand ils étaient loin du pouvoir ils critiquer sans cesse la politique de SA MAJESTE LE ROI, ARRIVANT AU POUVOIR ils ont participer aux cérémonie d’allégence et le lendemain, ils ont manipulé les jeunes de manifester contre ces cérémonies, ensuite ils ont préparer le terrain au contrebandiers et terroristes cachés dérrière des RME qui ont été reçu au Palais Royal dans le but de préparer le terrain à des bandes de criminels et terroristes bien former et entrainé dans les meilleurs armées en Europe dont leurs parents qui étaient des braves Résistants très connus par leur courage et leurs actes de bravours très appréciés, à l’aube de l’indépendance ils ont été mal traiter certains de leurs collègues ont été froidement liquider, d’autres emprisonner et frapper par des gaz toxique, ceux qui ont échapper ils ont reprise le cambats contre les vrais traitre de la nations qui se sont emparer du pouvoir et de tous les biens du protectorat, ils pris leurs armes et ont semé la terreur dans toutes les villes du Royaume, depuis 1958 JUSQU40 LA FIN DES ANNEES SOIXANTE? RENSEIGNER VOUS CHEZ CE BRAVE FIDELE ET LOYAL RESISTANT QUI EST SUR CE SITE? LES UNS ONT SUCOMBER SUITE 0 DES FUSILLADE CONTRE LES HOMMES DE LA FORCES PUBLIQUES,D’AUTRES ONT ETE ARRETE ET CONDAMNER PAR LA JUSTICE UNE GRANDE PARTIE AIDER ET SECOURUE PAR L’ALGERIE ILS ONT REUSSI DE TROUVER REFUGE EN EUROPE, ILS ONT CHANGER COMPLETEMENT LEUR NATIONALITE D’IRIGINE PERMETTANT A LEURS ENFANTS DE S’ENGAGER DANS LES ARMEES D’où ILS ONT ACQUIS UNE EXCELLENTE FORMATION DE COMMANDOS D’ELITE, C’EST EUX EN COMPLICITE AVEC L’ALGERIE? ILS ONT CREE LE FRONT DU POLISARIO? ILS ATTENDAIS LE MOMENT PROPICE POUR QUE LEUR ENFANTS ET LES JEUNES MAGHREBINS QU’ILS AVAIENT BIEN ENTRAINER DE RENTRER AU MAROC POUR SE VENGER LES DERNIERS ATTENTATS QUI ONT FRAPPER DANS PLUSIEURS VILLES DU ROYAUME. LE MOMENT TANT ATTENDUS LE RAJEUNISSEMENT DE L’ADMINISTRATION MAROCAINE ET EN PARTCULIER LES FORCES QUI VEILLE SUR LA SECURITE DU ROYAUME LA PAIX ET LA STABILLITE QUI SURVEILLE ET CONTROLE TOUTES LES FRONTIERES DU ROYAUME, QUI LUTTER D’UNE MANIERE TRES EFFICACE CONTRE LE FLEAU NUISIBLE DE LA CONTREBANDE DE MARCHANDISES QUI TUE FROIDEMENT L’ECONOMIE NATIONALE ET VOLE LES EMPLOIS DES JEUNES, LES DROGUES QUI TUE NOTRE JEUNESSE DONT LES GRANDS TRAFIQUANTS SON LES RME, VOUS VOYEZ-VOUS MEME LES FOURGONS LOUDEMENT CHARGES QUI SILLONENT NOS RUE ET NOS MARCHES, POUR LES PORTES DE NOS FRONTIERES GRANDS OUVERTES POUR FAIRE INTRODUIRE LES ARMES LOURDES ILS PROFITER DE LA BONTE ET LA GENEROSITE DE NOTRE JEUNE ET AUGUSTE ROI INVOQUANT LES DOLEANCES MENSONGERES? ILS ONT REUSSI D’ARRIVER A LEUR BUT TANT ESPERER DE PORTER UN ENORMES PREJUDICE ATTEINTE A L’HONNEUR ET LA CREDIBILITE DES FIDELS ET LOYAUX SERVITEURS DE LA NATIONS LES DOUANES – POLICE ET GENDARMERIE ROYALE PROTECTEUR DE NOS FRONTIERE QUI SE TROUVENT ACTUELLEME SUR LE BANC DES ACCUSER SANS AUCUN MOTIF VALABLE, MALGRE QU’ILS SONT ASSERMENTES EN JUSTICE,LE SERMENT PRETER DEVANT LE CHEF SUPREME DES FORCES ARMMES LEURS PV FONT FOI DEVANT LA JUSTICE, TOUS CES VALEURS SONT REJETER DEVANT LA PAROLE DES CONTREBANDIERS POUR LA PREMIERE FOI SUR LA SCENE INTERNATIONALE D’OU VA NAITRE LA HAINE DE CES TROIS CORPS QUI VONT LAISSEZ TOMBER EU EGARD A L’INDIGNATION DE LEURS CORPS SANS PRECEDENT DANS LE MONDE. TRES PROCHAINEMENT VOUS ALLEZ VOIR COMMENT VA DEVENIR LE MAROC PLUS QU’EN IRAQ, AJOUTER CELA LE NOMBRE D’AFRICAINS QUE REJETTE L’ALGERIE SUR LE SOL DU MAROC, DES CLANDESTION QUI CIRCULENT LIBREMENT DANS NOS VILLES NON IDENTIFIE PAR LES SERVICES DE L’IDENTIFICATION JUDICIAIRE. RENSEIGNEZ VOUS AUPRES DE CE VALEUREUX RESISTANTS SUR TOUS LES FAITS RAPORTER DANS LE PRESENT ARTICLES, LE MAROC NE VERRA JAMAIS UN BON CHANGEMENT AVEC CES VIRUS TRES NUISIBLES ET DANGEREUX PLUS QUE LE CONCER ET LE SIDA QUI S’EST PROPAGER DANS CES PARTIES POLITIQUES ET LES SYNDICATS, LES CHAMBRES DU PARLEMENT ET DES CONSEILLER SE SONT DEUX GRANDS THEATRE OU SE JOUE DES SCENES ET COMEDIE QUI TROMPENT LE PEUPLE. ILS NOUS FAUT UNE NOUVELLES REVOLUTION DU ROI ET DU PEUPLE CONTRE CES TRAITRES AVANT QU4ILS N’ECHAPPE A l’ETRANGER OU SONT DEPOSER LES CAPITAUX DU PEUPLES, MOBILISEZ6VOUS DERRIERE SA MAJESTE POUR IRADIQUER DE LA RACINE CES TRAITRES AVANT QU’ILS NE SERA TROP TARD. SA MAJESTE DOIT DE TOUTE URGENCE REPARER CET INJUSTICE OU ILS A ETE INTRODUIT SANS PRENDRE COMPTE DES CONSEQUENCES DANGEREUSES CONTRE LE REGIME ET LE PEUPLE. VOUS ETES JEUNES SANS EXPERIENCE VOUS ETES DIPLOMER CRER UN NOUVEAU PARTIE NATIONALE, TOUS LE PEUPLE SERA DERRIERE VOUS UNE FOI AU POUVOIR? VOUS ALLEZ FORMER UN GOUVERNEMENT COMPOSER DE PROFESSEURS DE FACULTES CHACUN DANS SON DOMAINE ET SA SPECIALITE, JE VOUS JURE DEVANT DIEU ET JE SUIS UNE PERSONNE AGEE, JE NE SAIS MEME PAS COMBIEN DE JOURS IL ME RESTE A VIVRE QUE DANS MOINS DE DEUX ANS TOUS LES PROBLEMES SERONT RESOLUT, CHOMAGE, PAUVRETE, EDUCATION; SANTE ET ENVIRONNEMENT SERONT RESOLUS, TOUS LES MOYENS SONT DISPONIBLES, IL NE MANQUE QU’UNE BONNE VOLONTE, UN SAGE ESPRIT D’EQUITER ET DE JUSTICE. DEJA AU COURS DE CETTE ANNEE PLUSIEURS SAISIES D’ARMES ONT ETE REALISER.
    JE VOUS SOUHAITE BONNE CHANCE.

Leave a Reply